Réservé aux abonnés

La solidarité pour les reloger

Après l'incendie de la maison Wiesel il y a deux semaines, un appel a été lancé pour héberger les étudiants. Les solutions ont afflué.

19 mai 2015, 00:01
Alexandre Bonetto fait partie des sept étudiants de la HES-SO Valais qui vivaient à la maison Wiesel. Si l'incendie du 9 mai a rendu leur appartement inhabitable, les propositions d'hébergement ont afflué les jours suivants.

"Nous sommes dans une situation d'urgence à la recherche de nouvelles possibilités de logement." Cet appel a été lancé au lendemain de l'incendie de la maison Wiesel par le bureau chargé des échanges internationaux Move (voir encadré) à la HES-SO Valais. Le feu qui s'est déclaré le 9 mai dernier a en effet rendu inhabitables les appartements de sept étudiants dont trois étrangers. Diffusé sur les réseaux sociaux, l'appel a déclenché un élan de solidarité dépassant toutes les espérances. A quelques semaines des examens il n'y avait pas de temps à perdre.

Urgence relayée sur les réseaux sociaux

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois