La Pouponnière de Sion se fait voler 50'000 francs

La crèche-garderie avait laissé une nouvelle secrétaire se servir seule dans la caisse.

25 févr. 2016, 11:28
/ Màj. le 26 févr. 2016 à 06:30
La Pouponnière valaisanne, située à la route du Manège à Sion, bénéficie d’un important soutien financier de la commune. ©Sacha Bittel/Le Nouvelliste

Une secrétaire indélicate a volé plus de 54'000 francs à son employeur, la crèche-garderie «la Pouponnière valaisanne» de Sion, un organisme de droit privé subventionné par la commune de Sion. L’employée vient d’être condamnée pour abus de confiance et faux dans les titres à 180 jours-amende avec sursis pendant deux ans et 800 francs d’amende et 650 francs de frais.

Mais l’affaire pourrait ne pas en rester là. Car pour agir, cette employée fraîchement engagée, a bénéficié d’une légèreté étonnante de la direction de cette structure.

La secrétaire-comptable condamnée avait été engagée en septembre 2011. En principe, elle ne pouvait pas disposer toute seule des comptes. Pourtant, elle ne bénéficiait que d’une signature collective à deux, soit avec la présidente de l’association, soit avec la directrice. Mais, comme le souligne le Ministère public, la directrice a rapidement fait confiance à la nouvelle venue, lui confiant au bout de quelques mois seulement sa carte permettant de débiter le compte par e-banking !

 Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de vendredi.