Réservé aux abonnés

La mémoire à fleur de peau

La Ferme-Asile invite à une promenade dans une vingtaine de nouvelles vidéos de l'artiste Emmanuelle Antille. Un événement à ne pas manquer.
16 oct. 2013, 00:01
data_art_1883845.jpg

L'année dernière, les cinémas projetaient son long-métrage "Avanti". Elle a répondu cette année à l'invitation de Véronique Mauron, curatrice de la Ferme-Asile à Sion. Dans la pénombre de cette très grande salle d'exposition, Emmanuelle Antille a disposé 22 vidéos, projetées sur grands et petits écrans. Elle invite à la promenade, dévoilant d'un écran à l'autre des bribes d'une histoire familiale, la rejouant et la rêvant.

Tout a commencé peut-être lors de la mort de sa grand-mère, Emilie. En vidant sa maison, en rangeant ses tiroirs, Emmanuelle découvre qu'Emilie notait tout, le détail de s...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois