La Matze, de joyau à verrue

Les travaux de démolition n'ont pas encore commencé à la Matze. Cette attente suscite de nombreuses interrogations et des grincements de dents chez les anciens locataires.
15 avr. 2014, 07:00
Les locaux abandonnés suscitent de nombreuses réactions dans le voisinage.

Paparazzi. C’est ainsi qu’a été baptisé le projet de la nouvelle Matze à Sion. Conçu par le célèbre duo d’architectes montheysans Bonnard & Woeffray, le nouveau complexe aurait dû commencer à voir le jour en début d’année. Sauf que rien n’a véritablement bougé. Pire, les paparazzis ne doivent pas se bousculer quand on voit l’allure actuelle du bâtiment: graffitis à tous les étages, panneaux de bois pour protéger les entrées, fenêtres fantômes. A l’exception de quelques jolies fresques égarées au milieu des tags, la Matze ne lève plus…les foules. «C’est franchement moche! On dirait une zone de guerre», déplore un riverain de la rue de Lausanne. «Quand je pense que c’était à l’époque le joyau de la capitale, c’est vraiment dommage d’en être arrivé là», ajoute son épouse. Beaucoup se demandent quand cette «verrue» disparaîtra sous les coups d’un boulet de démolition.

«On aurait encore pu rester…» 

Les anciens locataires des lieux s’interrogent également. «Pourquoi n’aurait-on pas pu profiter de cet outil de travail encore un peu. La salle qui accueillait de nombreux lotos auraient encore pu servir», déplore Sandra Epiney, gérante de l’ancien salon de coiffure.

Découvrez l'intégralité de ce sujet dans nos éditions du mardi 15 avril.