Réservé aux abonnés

La guérilla au bout du crayon

"Le Chasseur Noir" transforme les Caves de Courten le temps d'un accrochage consacré au dessin. Quatre artistes, quatre manières d'aborder un même mythe.

05 sept. 2013, 00:01
data_art_1792977.jpg

On connait Benoit Antille depuis son passage à la Ferme-Asile où il a organisé de nombreuses expositions. Après un passage par une école curatoriale à San Francisco et un programme pour jeunes curateurs à la Fondation Sandretto à Turin, il est de retour à Sierre. Il réunit aux Caves de Courten quatre artistes, dont le médium de prédilection est le dessin, sur le thème du Chasseur Noir, un très ancien mythe de la Grèce antique. Au sortir de l'adolescence, les futurs citoyens étaient soumis à un rite initiatique en marge de la Cité. Les jeunes gens étaient lâchés dans la nature, parfois jusqu'à ...