Réservé aux abonnés

La généralisation de l'intégration bouscule l'école

Les classes «spéciales» disparaissent peu à peu. Beaucoup d'élèves difficiles ou souffrant d'un handicap mental suivent désormais l'école avec les autres. A Sion, les enseignants s'inquiètent!

21 août 2008, 05:04

Les responsables de l'école valaisanne se targuent volontiers d'être des pionniers en matière d'intégration. De nombreuses classes spéciales ont disparu au fil des ans, cédant la place à des intégrations. Ailleurs, des vestiges de l'enseignement spécialisé d'autrefois demeurent, au gré des résistances. Quant aux enseignants généralistes, peu formés à l'accueil des enfants différents et soucieux de la réussite scolaire du reste de l'effectif de leur classe, ils accueillen...