L'art est dans la rue à Sierre

La ville de Sierre a accepté que des performances d'artistes aient lieu dans son espace public. L'une d'elle est en cours actuellement et elle étonne.
22 oct. 2013, 10:36
ecav-web_

Cela avait commencé avec une importante place mise en vente, cela avait continué avec un «baiser», composés d’objets colorés et ça continue avec une portion de route fermée à la circulation pour cause de plantes poussées follement dans les rayures du béton. Ces performances d’artistes ont en commun d’avoir investi la place Beaulieu. «Nous avions besoin d’une situation urbaniste complexe; cette place a été choisie car elle est centrale, elle a quatre voies d’accès, beaucoup de piétons, la proximité d’une école, des passages sécurisés. C’est la plus fréquentée du centre-ville», explique Sibylle Omlin, directrice de l’Ecole cantonale d’art du Valais.

«Home Zone: Shared Space and artistic engineering», troisième volet, consiste en la fermeture d’une piste dans le carrefour rue Mercier-de-Molin, route de Sion, avenue Général-Guisan et avenue de la Mondrèche. Les artistes Rita Wagner et Pascal Seiler de Gampel ont choisi de planter des herbes folles à même le béton sur l’îlot du milieu de la route. Conséquence: le trafic est (encore) ralenti. «Dans un premier temps, nous voulions tester sans que le public le sache. C’est pourquoi nous avons attendu un peu pour communiquer», justifie la directrice. Dans la rue, les jours de performance, des enquêteurs posaient des questions aux passants. Ceci pour la première phase de cette étude.

La seconde se déroulera en laboratoire, au département de psychologie cognitive de l’Université de la Humboldt de Berlin. Les chercheurs  vont simuler des situations identiques avec un public plus neutre, car ne connaissant pas Sierre.