Kevin Fickentscher: "Je devrais gagner un peu d'argent au poker"

Le FC Sion s'impose d'une longueur à Vaduz (1-0). Le cadre en aluminium des buts de Kevin Fickentscher sauve l'équipe sédunoise à quatre reprises de l'égalisation.

15 avr. 2017, 20:42
La transversale détourne un ballon que tente de dévier Kevin Fickentecher, le gardien du FC Sion, sous le regard de Birama Ndoye, Thomas Konrad et Joakim Adao.

Le FC Sion renoue avec la victoire à l'extérieur. Il s'impose à Vaduz grâce à un but de Birama Ndoye (1-0). "Cela m'arrive tellement rarement de marquer que je ne me souviens pas de mon but précédent, confie le Sénégalais au terme du match. C'était peut-être contre Aarau ou contre Vaduz déjà. Dès que le ballon est arrivé, j'ai pensé à frapper. Cette victoire nous éviter un nouveau voyage de quatre heures à penser à la défaite comme après le match contre Lugano dimanche dernier."

Le buteur du jour remplace au pied levé Kevin Constant. "J'ai appris que je jouerais lors de la séance d'entraînement de vendredi. Quand Kevin a quitté le terrain avant la fin, l'entraîneur m'a tout de suite dit "prépare toi, on va jouer comme ça."

Kevin Fickentscher se retrouve également propulsé dans le onze de départ suite à la blessure d'Anton Mitryushkin intervenue en fin de séance vendredi. Le gardien russe subit une torsion de la cheville droite. Un test effectué samedi matin confirme son forfait définitif. "Je me doutais déjà durant le voyage que je jouerais même si Anton avait l'air confiant quant à sa participation au match, raconte Kevin Fickentscher. De toute manière, je me prépare toujours de la même manière."

Le numéro deux de la formation valaisanne n'a pas été malheureux sur la pelouse du Rheinpark. Le cadre en aluminium de ses buts repousse ou détourne quatre essais liechstensteinois. "Les montants nous font du bien. Je n'ai pas joué à la loterie, mais je devrais gagner un peu d'argent au poker en rentrant."