Réservé aux abonnés

"Joueur, je trouvais souvent les arbitres mauvais..."

A 26 ans, il est considéré comme l'un des meilleurs arbitres valaisans. Le citoyen d'Uvrier ambitionne de siffler en première ligue dès la saison prochaine.

13 oct. 2012, 00:01
data_art_1134241.jpg

Lorsqu'on ne parle pas de l'arbitre, c'est qu'il a été bon. Si cet adage répandu dans le milieu du football est vrai, il s'applique en tout cas très mal à la récente mise au premier plan de l'arbitrage helvétique. Entre certaines erreurs relayées par la presse, la démission de quatre arbitres de Super League, ainsi que l'absence d'hommes en noir suisses des plus grandes compétitions européennes, l'arbitrage vit des heures difficiles dans le pays de la... neutralité. Pourtant, ces récents événements n'empêchent pas certains jeunes de se tourner vers cette difficile fonction et de sillonner, sif...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois