Jardin public de la Planta: les barrières ne suscitent pas la colère

La Ville de Sion a installé des barrières autour du jardin public de la Planta et engagé des Securitas vendredi. Le but était d'interdire l'accès avec des bouteilles en verre abandonnées ensuite cassées sur la pelouse. De nombreux jeunes étaient déçus mais pas en colère.
07 août 2015, 14:17
Les barrières sont celles employées lors des manifestations. L'emploi de grillages comme ceux de Carnaval n'a pas été voulu par les autorités.

La Ville de Sion a décidé de lutter contre le littering au jardin public de la Planta en adoptant un arrêté: désormais il est interdit d'amener toute bouteille en verre dans le périmètre.

Pour faire respecter cette décision,  des moyens ont été mis en oeuvre. Des barrières de manifestation ont été posées et quatre Securitas ont été postés aux entrées vendredi en fin d'après-midi. Leur rôle était plutôt dissuasif puisqu'ils n'ont pas fouillé les utilisateurs.

Les étudiants qui se réunissent en fin de semaine sur cette place se sont dits déçus quand bien même ils ont reconnu  que les bris de verre laissés sur  la pelouse peuvent s'avérer dangereux pour les autres utilisateurs, à savoir les enfants qui jouent aux balançoires.

Surveillance mise en cause

Emilie n'a pas apprécié d'être surveillée alors qu'elle se rend là pour passer d'agréables moments entre amis. Clélia a eu l'impression de se retrouver en cage. Laura partageait cet avis. Martin s'est aussi montré déçu parce qu'il pensait que suite au bon comportement montré la semaine passée, les mesures n'avaient plus lieu d'être.

Fréquentation en baisse

Il y a une semaine, un millier environ de jeunes avait foulé la pelouse. Vendredi, ils étaient quelque 300 seulement à se réunir sur cette place entre 16 et 18 heures. "Beaucoup sont à la Foire du Valais", a expliqué un étudiant. Un autre, dubitatif, a souligné que la fréquentation en nette baisse était à attribuer aux mesures de la commune.