Réservé aux abonnés

IUBK: Après la tempête 2005, l'éclaircie de 2008

L'IUKB et son président Claude Roch ont lancé deux nouveaux masters en tourisme et en médiation. Reste à gérer un rapport critique de l'Inspection cantonale des finances.

22 janv. 2008, 05:04
Depuis vendredi soir, l’Institut universitaire Kürt Bösch basé à Uvrier peut à nouveau entrevoir son avenir avec plus de sérénité. Après la crise de 2005 (chiffres rouges, conflit avec la directrice, audit très critique), le conseiller d’Etat Claude Roch, dans son nouvel habit de président de l’IUKB depuis 2006, aura donc mis deux ans pour remettre l’institut sur de bons rails.

Pour Charles Kleiber, ancien responsable du Secrétariat à l’éducation et à la recherche ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois