Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Hooligans genevois remis à l'ordre

Après les troubles survenus lors du match Sion-Servette de mars 2013, vingt-deux personnes ont été condamnées, dont sept à des peines fermes.

19 août 2014, 00:01
data_art_2525682.jpg

Une année et demie après les échauffourées survenues en mars 2013 à l'occasion du match de football entre le FC Sion et le FC Servette, les sanctions tombent. Dégâts au stade, train bloqué en gare de Sion, tags en ville: 22 personnes vont payer. Elles ont été condamnées à des peines privatives de liberté dans sept cas de récidive et, pour les autres, à des peines pécuniaires avec sursis. Parmi eux, des Valaisans, quelques rares Genevois, et surtout 18 Français en provenance de Sochaux et liés aux supporters servettiens.

Les sept peines fermes concernent un Suisse (un mois), qui ira bel et bien derrière les barreaux, et six Français qui écopent de deux à six mois de prison, mais ne purgeront leur peine que s'ils reviennent en Suisse. "Outre ces 22 condamnations définitives, trois autres ordonnances sont en attente de confirmation suite à des oppositions de deux Français et d'un...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias