Réservé aux abonnés

Hooligans genevois remis à l'ordre

Après les troubles survenus lors du match Sion-Servette de mars 2013, vingt-deux personnes ont été condamnées, dont sept à des peines fermes.

19 août 2014, 00:01
data_art_2525682.jpg

Une année et demie après les échauffourées survenues en mars 2013 à l'occasion du match de football entre le FC Sion et le FC Servette, les sanctions tombent. Dégâts au stade, train bloqué en gare de Sion, tags en ville: 22 personnes vont payer. Elles ont été condamnées à des peines privatives de liberté dans sept cas de récidive et, pour les autres, à des peines pécuniaires avec sursis. Parmi eux, des Valaisans, quelques rares Genevois, et surtout 18 Français en provenance...