Fribourg veut récupérer le Centre de formation du service civil

Dans le cadre du nouveau concept de stationnement de l'armée, le canton de Fribourg espère récupérer le Centre de formation du service civil.

03 févr. 2014, 12:48
Le canton de Fribourg espère récupérer le Centre de formation du service civil.

Le canton de Fribourg compte tirer son épingle du jeu dans le cadre du nouveau concept de stationnement de l'armée, au-delà de la déception liée à l'abandon de la caserne de La Poya et du camp du Lac-Noir. Les autorités attendent de pied ferme le Centre de formation du service civil.

Elles négocient pour récupérer ce centre, qui quittera fin 2015 le site de Schwarzenburg (BE). Elles ont fait une offre de location à l'Office fédéral des constructions et de la logistique, et comptent sur l'appui du Département fédéral de la défense pour ce projet qui serait une sorte de "compensation indirecte", notent-elles dans leur réponse à la procédure de consultation achevée fin janvier.

Le Conseil d'Etat constate aussi plusieurs points positifs du projet dévoilé en novembre dernier: des décisions de maintien, voire de développement, de certains autres sites fribourgeois. Il relève en outre que le Département de la défense s'est efforcé de rechercher des solutions équilibrées au niveau suisse.

Nuisances sonores à Payerne

Par contre, le gouvernement fribourgeois nourrit quelque crainte au sujet de l'aérodrome de Payerne (VD). Le nombre de mouvements, et donc les nuisances sonores, pourraient y être accrues à la suite de la fermeture des bases de Sion, Buochs (NW) et Dübendorf (ZH).

Le canton demande donc au Département de la défense de faire en sorte que la limite maximale (11'000 mouvements par année) ne soit en aucun cas dépassée. Il suggère en outre de veiller à une répartition équitable des vols entre les trois bases restantes, à savoir Emmen (LU), Meiringen (BE) et Payerne.