Football: le TAS réduit encore la suspension de Christian Constantin, président du FC Sion, à 5 mois

Christian Constantin pourra revenir dans les stades suisses dès le 12 mars. Le Tribunal arbitral du sport a réduit sa suspension à 5 mois. Le président du FC Sion avait été puni après son agression contre l'ancien sélectionneur national Rolf Fringer.

23 févr. 2018, 19:28
Christian Constantin, président du FC Sion.

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a fait preuve de clémence envers Christian Constantin. La sanction finale du TAS pour le président du FC Sion dans l'affaire Fringer lui permettra de revenir au stade dès le dimanche 18 mars, le jour où le FC Sion se déplacera à Bâle.

Le TAS a prononcé une amende de 30'000 francs et une interdiction de cinq mois dès le 12 octobre 2017 à l'encontre de Christian Constantin. Le président du FC Sion avait fait appel d'une première décision du TAS qui le frappait d'une suspension de neuf mois. On rappellera que la Commission de discipline de la Swiss Football League (SFL) l'avait sanctionné d'une suspension de 14 mois et d'une amende de 100'000 francs pour avoir molesté Rolf Fringer le 21 septembre dernier à Lugano.

Christian Constantin avait plaidé sa cause le 13 février dernier devant le TAS à Lausanne. Il a pu revenir ainsi sur son coup de sang du Cornaredo contre l'ancien et éphémère entraîneur de l'équipe de Suisse qui ne l'avait pas ménagé dans ses analyses au micro de Teleclub.

Depuis lors, Christian Constantin et Rolf Fringer se réconciliés à l'initiative d'un journal de boulevard qui avait dès le 22 septembre mené une campagne extrêmement féroce envers le président du FC Sion. Rolf Fringer l'a, ainsi, félicité pour avoir nommé au début du mois Maurizio Jacobacci à la tête de la première équipe.

Sans son président, le FC Sion n'a pour l'instant gagné que deux rencontres sur quatorze en Super League. Motivateur hors pair, Christian Constantin espérait que le TAS fasse preuve de clémence pour qu'il puisse guider à nouveau son équipe dans la contre la relégation qu'elle doit mener ce printemps.