Football: le président du FC Sion va déposer une plainte pénale à l'encontre de l'arbitre Sascha Amhof

Suite à la défaite du FC Sion sur le terrain des Young Boys (3-2) dimanche, le président Christian Constantin a décidé de porter une plainte pénale contre l'arbitre. En cause: une décision plus que litigieuse qui a fait basculer la rencontre.

13 mars 2016, 16:11
/ Màj. le 13 mars 2016 à 17:05
Christian Constantin n'a pas l'intention de se laisser faire.

Rendu furieux par l'arbitrage de Sascha Amhof lors de la défaite 3-2 de son FC Sion contre Young Boys, Christian Constantin a annoncé qu'il allait déposer une plainte pénale à l'encontre du directeur de jeu. Abusé par une simulation de Miralem Sulejmani, M. Amhof a accordé aux Bernois un penalty qui n'aurait jamais dû l'être.

Estimant qu'il n'obtiendra rien des instances sportives de la Ligue nationale, le président du FC Sion a expliqué qu'il porterait l'affaire directement devant la justice civile. Pour Christian Constantin, la décision de l'arbitre n'est pas le fruit d'une erreur d'appréciation, mais d'une volonté délibérée de fausser le résultat du match. Il a d'ailleurs porté de graves accusations à l'encontre de Sascha Amhof.

"Il a changé sa décision", explique le président du FC Sion, joint par téléphone. "Il a d'abord dit à mes joueurs que c'était un carton jaune pour simulation et puis il a changé sa décision. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai suffisamment de témoins."

Et de poursuivre: "J'ai été escroqué! Si on gagne, on se remet en marche vers la deuxième place et on peut prétendre à une qualification en Ligue des champions." Reste désormais à savoir si Christian Constantin va mettre ses menaces à exécution ou s'il ne s'est agi que d'un effet d'annonce pour, une fois de plus, secouer le cocotier. "Je déposerai la plainte la semaine prochaine", a-t-il affirmé.