Réservé aux abonnés

Faune celtique

Camping pluvieux, camping heureux, rencontre avec les festivaliers qui dorment en plein air.

05 août 2016, 23:33
/ Màj. le 06 août 2016 à 00:01
DATA_ART_4057920

Ils viennent de Zurich, Fribourg, Vevey ou Sion, ont presque tous moins de 40 ans et n’ont pas quitté leur kilt depuis hier soir. Les campeurs du Guinness Irish Festival se sont confiés, devant des bières et des saucisses, parfois en rafistolant leur tente mise à mal par les intempéries de la veille. «Ah, c’était hardcore! Pas tant à cause de la pluie que de la boue!» Mais les festivaliers restent optimistes: «On a passé le plus dur. Ces prochains jours, on devrait être au sec.»

L’ambiance est bon enfant et tous nous proposent de partager une boisson ou de grignoter quelque chose. Si ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois