Euro 2016: le bilan provisoire de la Nati

Invaincue lors de ses trois rencontres de phase de poules, l'équipe de Suisse s'est qualifiée pour les huitièmes de finale. L'ex-international Sébastien Fournier et l'ancien entraîneur du FC Sion Christophe Moulin dressent un premier bilan de la Nati.

20 juin 2016, 17:38
/ Màj. le 21 juin 2016 à 06:30
Les joueurs de l'équipe de Suisse ont démontré qu'ils savaient jouer au football. Ils peuvent aller loin dans la compétition.

En obtenant sa qualification pour les 8es de finales dimanche soir, l’équipe de Suisse a rempli son premier objectif: passer la phase de groupes. Après une entame de tournoi poussive contre l’Albanie, la Nati a su progressivement élever le niveau de son jeu contre la Roumanie et la France. «Malgré la pression et les préavis négatifs, les Suisses sont bien rentrés dans la compétition. Le bilan est très positif», juge Sébastien Fournier. L’ex international helvétique et l’ancien entraîneur du FC Sion Christophe Moulin dressent un état des lieux provisoire de l’Euro des Suisses.

Parmi les aspects positifs, les deux consultants ont retenu le collectif qui se dégage de la Nati, la taille patron de Xhaka et l'assurance de la charnière centrale Djourou-Schär. Ils ont moins apprécié le manque de réalisme devant le but, les performances de Shaqiri, ainsi que la qualité des centres des joueurs helvétiques.

Retrouvez le sujet complet dans nos éditions papier et numérique du mardi 21 juin 2016.