Réservé aux abonnés 6

Et si on visitait un cimetière

Les Musées cantonaux proposent une visite inédite et insolite.

18 sept. 2016, 23:54
/ Màj. le 19 sept. 2016 à 00:01
Image d'illustration de la visite du cimetière Saint-François au clair de lune dans le cadre de l'exposition ''La mort apprivoisée''.

La nuit tombe sur le cimetière de Saint-François. Il est près de 20 heures vendredi soir lorsqu’un drôle d’attroupement se forme aux abords des tombes. Sans que rien ne les y force, les voix de la trentaine de curieux réunis dans le cadre de la première visite organisée en marge de l’exposition «La mort apprivoisée» baissent d’un ton. Même les bruits de la ville semblent petit à petit disparaître.

Valeur affective en prime

Place à la quiétude du crépuscule. Le cimetière, hautement symbolique, impose une atmosphère et une ambiance qui lui sont propres. Sous une pluie fine, armés de lam...