Réservé aux abonnés

Encore tiraillés par l'influence du RSV et du CHUV

06 août 2015, 15:15
data_art_1243113.jpg

"Cet hôpital est nécessaire, mais ce sera à mes jeunes confrères de créer un vrai projet médical en définissant les besoins en matière de santé, d'une population de l'ordre de 200 000 habitants, pour y répondre. C'est ce qui manque encore un peu. On est encore trop tiraillé par l'influence du CHUV et de Sion qui peut-être voient encore cet hôpital comme un concurrent, mais les articulations que l'on peut trouver avec l'un et l'autre existent. Ce n'est pas Sion ni le CHUV qui doivent dire ce que sera ce nouvel hôpital. Mais c'est ensemble avec la Santé publique valaisanne et vaudoise qu'on doit...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois