Réservé aux abonnés

Dominique Arlettaz: «Veut-on continuer à fonctionner à la limite maximale de la capacité hospitalière?»

A l’heure de son bilan annuel 2019, l’Hôpital du Valais est dans les chiffres noirs. Dominique Arlettaz, président du conseil d’administration, ne veut cependant pas oublier si vite la crise du coronavirus.

12 mai 2020, 19:30
Dominique Arlettaz, président de l'Hôpital du Valais évoque aussi les conséquences économiques du COVID-19.

A peine sorti de la période la plus chaude de la crise du coronavirus, l’Hôpital du Valais se félicite de pouvoir présenter des chiffres noirs pour l’exercice 2019. L’établissement affiche 1,8 million de bénéfices contre des pertes de 5,9 millions en 2018. En cause, une forte augmentation des patients au dernier trimestre. Pour Dominique Arlettaz, président du conseil d’administration de l’Hôpital du Valais, l’établissement se porte bien.

Qu’est-ce qui permet d’expliquer ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois