Divorce aux Syndicats chrétiens

La section de Sion des Syndicats chrétiens du Valais a décidé de faire cavalier seul et de fonder un nouveau syndicat. De son coté, le secrétaire général des Syndicats Chrétiens du Valais, Bertrand Zufferey, quitte ses fonctions.

19 avr. 2012, 17:56
6v2mw90

Edy Cotter, président des Syndicats chrétiens du Valais central, a annoncé cet après-midi que cet arrondissement a décidé de quitter, avec regret, les Syndicats chrétiens et de fonder un nouveau syndicat. Une décision prise récemment lors d’un vote à bulletin secret à l’unanimité de 26 représentants du comité d’arrondissement. L’assemblée des délégués doit encore entériner cette démission à une date à définir.

Le nouveau syndicat dont le nom doit encore être trouvé pour cette entité concerne 25 collaborateurs et 5200 membres. Les trois autres sections de Monthey, Martigny et Sierre représentent environ 11’000 membres.

Ce divorce a été motivé, selon Edy Cotter, par la présentation en début de semaine par les trois arrondissements de Monthey, Martigny et Sierre d’un document proposant de sortir des bureaux de Sion le secrétariat général, l’administration de la centrale d’assurance chômage, ainsi que le juriste du SCIV. Ce document demandait aussi l’introduction de la retraite anticipée à 60 ans pour les collaborateurs du syndicat.

Départ de Bertrand Zufferey

Jeudi après-midi, André Quinodoz, président cantonal des SCIV, appuyé par les trois secrétaires régionaux de Monthey, Martigny et Sierre, a dénoncé un conflit de personne. «Le manque de collaboration de Bertrand Zufferey, son attitude individualiste et sa gestion qui ont généré une situation inextricable. Fort de ce constat, son mandat de secrétaire général a dû être résilié ce jour avec effet immédiat. Les SCIV, ainsi que la Caisse de chômage OCS poursuivront l’action menée depuis plus de quatre-vingt ans et ceci dans l’ensemble du canton.»

Jeudi, les SCIV et le futur syndicat qui devrait être créé à Sion ont tous deux assurés que l’homme restait au centre de leurs préoccupations.