District de Sion: l'AdG vise un troisième siège à la députation

La stratégie de la liste AdG est connue. La formation lancera douze candidats à la députation et à la suppléance dans le district de Sion.

27 janv. 2017, 17:07
Margaux Dubuis, Jean-Henri Dumont, Denise Betchov Gabioud, Didier De Iaco, Francine Chollet et Raymond Borgeat se lancent pour la députation.

C’est avec deux listes de six candidats que l’Alliance de Gauche du district de Sion se lance dans la course au Grand Conseil. Les six personnes qui se lancent à la députation essaieront de convaincre les électeurs pour atteindre les objectifs ambitieux du parti. "Avec nos listes mêlant expérience et jeunesse avec une répartition équilibrée entre hommes et femmes, nous voulons conquérir un troisième siège à la députation, comme à la suppléance", relate Nadine Roh, présidente de la Fédération du PS. Le district de Sion comptera un siège supplémentaire pour la prochaine législature.

Pour ce faire, le PS et son allié Centre-Gauche PCS lancent Margaux Dubuis, Francine Chollet, Denyse Betchov Gabioud, Jean-Henri Dumont, Didier De Iaco et Raymond Borgeat à la députation. Les candidats feront une campagne de terrain pendant ce dernier mois précédant le 5 mars avec les thèmes traditionnels des formations de l’AdG: solidarité, justice fiscale, développement des services publics ou encore création de logements abordables. Pour la suppléance, l’AdG présente aussi six candidats, soit Annick Clerc Bérod, Ingrid Mattmann, Valentin Aymon, Kevin Buthey, Bastian Collet et Joël Grau. "Nos listes sont très fortes, et nous comptons tenir nos objectifs", conclut Nadine Roh.