Réservé aux abonnés

Des délais (trop) serrés?

Une récente interpellation au Grand Conseil valaisan laisse penser que le délai pour un vote populaire sur Sion 2026 sera peut-être trop juste. Du côté du comité, on calme le jeu.

17 mai 2017, 23:25 / Màj. le 18 mai 2017 à 00:01
DATA_ART_4654801

Le peuple pourra-t-il se prononcer dans les délais sur la candidature de Sion 2026 aux Jeux olympiques? Vendredi dernier, en réponse à une interpellation au Grand Conseil valaisan, le conseiller d’Etat Frédéric Favre a dressé un état des lieux qui laisse penser que les délais seront, à défaut d’être déjà très courts, trop courts. Selon les informations transmises et pour autant que le Conseil fédéral décide, cet automne, de soutenir le projet, les Chambres fédérales seraient amenées à se prononcer en septembre et en décembre... 2018. Or le CIO exige que les processus démocratiques aient été me...