Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Ce ne sont pas des stars, ils ne touchent pas grand-chose à la fin du mois mais, eux, débordent d’envie

C’est Jean-Jacques Goldman qui l’a écrit et c’est Johnny Hallyday qui l’a chanté. «Que l’on me donne l’envie d’avoir envie», exhortaient-ils. De l’envie, les joueurs du HC Sierre n’en manquent pas malgré des salaires très modestes. Ils pourraient largement faire des émules auprès de certains footballeurs, bien mieux traités en fin de mois. La chronique de Christophe Spahr, responsable des sports au «Nouvelliste».

18 nov. 2019, 19:00
Christophe Spahr, responsable des sports au Nouvelliste.

Hockey: et si les joueurs du FC Sion se rendaient un soir à Graben?

C’est une suggestion qui vaut ce qu’elle vaut. Mais les joueurs du FC Sion, montrés du doigt ces derniers jours, accusés de presque tous les maux, seraient bien inspirés de passer une soirée à Graben. Ils y verront des joueurs qui n’ont aucun CV, pour la plupart. Qui travaillent ou étudient la journée, pour certains. Qui ne rechignent jamais à s’entraîner. Qui sont prêts et affûtés, physiquement. Qui ne fréquentent pas les 5 étoiles, ne savent pas ce qu’est une mise au vert. Qui n’ont pas souvent congé. Qui sont «payés», plutôt rétribués une misère, pour la plupart. Mais que ça n’empêche pas de tout donner sur la glace et de battre des équipes – Viège, Langenthal et Kloten – qui leur sont infiniment supérieures en termes de talent, d’expérience et de qualités intrinsèques. Comme quoi,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias