Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

«C'est très bon pour la tête»

Les paraplégiques valaisans peuvent participer à des cours d'aïkido depuis cinq mois. Reportage à la SUVA à Sion.

28 févr. 2011, 05:01

«On se concentre. Mettez-vous face à face par deux. Je vais vous montrer un nouvel exercice», explique Richard Emery, professeur d'aïkido à ses élèves du soir. Des élèves un peu particuliers, puisqu'ils sont tous paraplégiques. Depuis septembre dernier, les membres du club en fauteuil roulant du Valais romand peuvent apprendre les techniques de cet art martial japonais. Tous les jeudis, ils sont ainsi une dizaine à se rendre à la salle de gymnastique de la SUVA à Sion pour suivre les leçons de Richard Emery et de ses collègues.

Sur le parquet, l'ambiance est à la fois décontractée et appliquée. Les participants du jour se sont scindés en deux groupes: les uns apprennent les techniques d'aïkido, tandis que les autres apprivoisent les bases du nunchaku - un autre art martial du nom d'une arme constituée de deux bâtons reliés par une chaîne.

«L'aïkido est intéressant car c'est le seul...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias