Réservé aux abonnés

Bonjour tristesse

L'équipe valaisanne s'effondre après avoir concédé l'ouverture de la marque. Les deux buts tardifs d'Alvaro Saborio ne modifient pas l'issue du match.

23 févr. 2009, 08:17

Vilmos Vanczak relance le jeu. Sans pression adverse. La passe du défenseur de Sion s'écrase sur les talons d'Arnaud Bühler à dix mètres. Neuchâtel Xamax mène de trois longueurs contre la formation valaisanne dont le jeu se liquéfie. Les deux buts d'Alvaro Saborio inscrits dans les dernières minutes ne modifient pas l'impression de faiblesse que dégage la performance du visiteur. Peu d'enchaînements avec le ballon, un moral précipité dans les crampons dès le premier événement défa...