Bernard Challandes et Stéphane Grichting: "Ce Bâle - Sion n'est pas inutile"

A sept jours de la finale de la coupe qui opposera Sion et Bâle à Genève, les deux équipes se retrouvent en championnat au stade Saint-Jacques. Le visiteur valaisan a l'occasion de conforter sa confiance après sa première victoire sous la direction de Sébastien Fournier. Pour Bernard Challandes et Stéphane Grichting, cette répétition générale servira essentiellement aux Sédunois.

17 mai 2017, 22:39
/ Màj. le 18 mai 2017 à 06:30
Sébastien Fournier et le FC Sion défient le FC Bâle chez lui sept jours avant la finale de la coupe.    ©Sacha Bittel/Le Nouvelliste

Le FC Bêle et le FC Sion se livrent jeudi soir à une répétition générale de la finale de la coupe de Suisse, A une semaine de l'événement programmé à Genève, les deux équipes s'affrontent pour la quatrième fois de la saison, la dernière en championnat. Le bilan provisoire penche nettement dans le camp du champion en série, trois matchs et trois victoires. "Dire que cette rencontre n'a aucune utilité est totalement faux, confie Bernard Challandes. Le championnat offre toujours un enjeu au FC Sion qui doit se battre pour la troisième place. Et les matchs pour beurre n'existent pas pour le FC Bâle, surtout devant son public."

Tout comme l'ancien entraîneur du FC Sion, Stéphane Grichting souligne que "Sion cherche encore des certitudes malgré sa victoire contre Lugano". "Il doit mettre en place des choses avant la finale", motive l'ancien international valaisan, vainqueur de finales avec Sion, Auxerre ou Grasshopper.

Retrouvez leur analyse dans les éditions payantes du jour du Nouvelliste.