Avec 5 joueurs indisponibles en moyenne par match, l'infirmerie du FC Sion déborde

Le FC Sion accumule les absences pour blessures ou pour maladie depuis le début de saison. Le club valaisan déplore une moyenne de cing défections par match après huit journées. Et il a vécu durant deux mois et demi sans médecin attitré.

24 sept. 2014, 07:32
Andris Vanins et le FC Sion auront peut-être besoin du soutien du prieur du St-Bernard José Mittaz pour vider leur infirmerie.

Cinq joueurs absents par match. La moyenne du taux de fréquentation de l'infirmerie du FC Sion frôle les records depuis le début de saison en raison des blessures et de la maladie. "Ce sont des chiffres que l'on enregistre habituellement en fin de saison ou lors des périodes de surcharge avec un engagement tous les trois jours entre championnat et coupe d'Europe", commente Nicolas Mathieu, ancien physiothérapeute du club et chargé de cours à la HES-SO Valais.

Les racines du mal plongent-elles dans l'absence d'un médecin attitré auprès du club durant la première partie de saison? La démission de deux physiothérapeutes contribue-t-elle à cette situation difficile? Christian Constantin et Frédéric Chassot livrent leur analyse sur la question avant la réception des Young Boys au stade de Tourbillon ce soir (20h30).

Le match du jour sera une confrontation entre deux formations mal en point. Le visiteur bernois est la formation de Super Ligue qui déplore le plus grand nombre d'absences depuis le début de saison avec une moyenne supérieure à six par match.

Ces statistiques et les réactions face à cette situation sont à lire dans nos éditions payantes du jour.