Réservé aux abonnés

Aux frontières du réel

Nicolas Dhervillers, photographe installé à Paris, présente le travail réalisé pendant cinq mois de résidence dans un atelier de la Ferme-Asile à Sion.

10 mars 2011, 05:02

Devant les images de Nicolas Dhervillers, le trouble s'installe. Un sentiment de déjà-vu, une atmosphère étrange, entre chien et loup, entre studio de cinéma et peinture romantique.

La Ferme-Asile à Sion présente dans le très grand espace de la grange des photographies de grand format. Le jeune photographe français Nicolas Dhervillers bénéficie de l'appartement-atelier de la Ferme-Asile pendant six mois, grâce au soutien du canton. Après cinq mois de résidence, il propose sa vision du Valais. Les époques et les lieux se télescopent. Titrée «Behind the Future», cette série utilise des paysages ...