Réservé aux abonnés

Angoisse chez les aiguilleurs

La condamnation d’un contrôleur aérien confirmée par le Tribunal fédéral inquiète la profession, qui est très attachée à la tradition du signalement spontané des erreurs, même dépourvues de conséquences.
11 juil. 2019, 00:01
Der Kontrollturm von Skyguide auf dem Flughafen Lugano-Agno am Mittwoch, 22. August 2018, in Agno bei Lugano. Der Flughafen Lugano-Agno feiert in diesem Jahr sein 80-jaehriges Bestehen. Der Flughafen verfuegt ueber eine Start- und Landebahn von 1420 Metern. (KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari) SCHWEIZ LUGANO FLUGHAFEN AGNO

Les passagers de Cointrin et de Kloten ont subi quelques désagréments le week-end dernier, notamment l’annulation de 48 vols par Swiss: en cause, entre autres, la réduction du contrôle aérien, en réaction à la confirmation de la condamnation d’un aiguilleur en fin de semaine par le Tribunal fédéral (TF). De nombreux experts souhaitent, désormais, un changement de loi rapide afin de ne pas mettre en danger la tradition, forte dans l’aviation, consistant à dénoncer ses propres erreurs.

Les 48 vols annulés par Swiss (15 le samedi et 29 le dimanche, à Zurich et Genève) ont concerné au total plus ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois