Réservé aux abonnés

A l'italienne

26 mars 2008, 08:27
Christian Constantin est un président comblé. La volonté de Maurizio Jacobacci d’exercer plus de responsabilités à la tête de la première équipe, doublée du refus légitime de Charly Roessli de modifier la hiérarchie instaurée au début de leur collaboration, est un cadeau du ciel. Elle permet au président du FC Sion de balayer d’un coup cette direction bicéphale. Plus de problème de licence UEFA ou non, ni de numéro un ou de numéro deux. Alberto Bigon et Fr&ea...