Sion: dérogation pour brûler des ceps de vigne

En début de semaine, plusieurs colonnes de fumée se sont élevées au milieu des vignes, au-dessus de la route de Molignon. Le Service cantonal de l'environnement a autorisé des incinérations de ceps en raison des difficultés d'accès.
14 mars 2018, 11:46
Les colonnes de fumée étaient visibles loin à la ronde.

En début de semaine, plusieurs lecteurs nous ont transmis des clichés de colonnes de fumée s’étirant sur les vignes au-dessus du bisse de Clavau. Sur place, aucun pompier en train de combattre un feu de broussailles mais des ouvriers occupés à brûler des ceps.

Une opération validée par le Service cantonal de l’environnement «selon les principes dérogatoires de l’arrêté sur les feux en plein air». «Les parcelles concernées n’étant pas accessibles par des véhicules, nous avons préavisé positivement la demande transmise à la commune. Faire venir un hélicoptère pour évacuer le matériel aurait été un non-sens écologique. Il faut trouver le bon équilibre», annonce Thierry Pralong, du Service cantonal de l’environnement. Ce dernier précise que «ce sont bien des ceps qui pouvaient être éliminés et non des sarments qui sont à restituer à la vigne». 

par David Vaquin