Sierre: un film dévoile le quotidien des sapeurs-pompiers

Un court métrage met en scène le quotidien des sapeurs-pompiers du Centre de secours incendie de la région sierroise. Signé par le Valaisan Mathias Papilloud, le film sortira à la fin août.

18 juil. 2020, 15:00
Entre les mois de juin et de juillet, les membres du CSI de Sierre ont participé au tournage du film «Au cœur de l’action», réalisé par le Valaisan Mathias Papilloud.

Les sapeurs-pompiers du CSI de la région sierroise se muent en acteurs de cinéma. Entre les mois de juin et de juillet, ils ont participé au tournage du film «Au cœur de l’action», réalisé par le Valaisan Mathias Papilloud. D’une durée d’environ sept minutes, ce court métrage retrace le quotidien de ces hommes et femmes miliciens qui mettent parfois leur vie en péril pour sauver celle d’autrui. 

Susciter des vocations

Des entraînements aux interventions au plus près des flammes, en passant aussi par des moments de détente autour d’un café à la caserne, ce sont toutes les différentes facettes du métier qui seront mises en lumière. «L’objectif est de susciter de nouvelles vocations auprès du public. Il ne s’agira ni d’un reportage ni d’un documentaire, mais bien d’un film scénarisé dans lequel deux de nos membres, Cindy Zappellaz et Corentin Epiney, seront particulièrement mis à l’honneur», indique le commandant Lucien Cottier. 

A lire aussi: Sierre: le nom du nouveau commandant des pompiers est connu

Le tournage s’est déroulé entre la gare de Sierre, la zone industrielle de Daval et le village de Granges. Tous les acteurs qui y ont pris part sont membres du CSI de la région sierroise. Ils ont participé au tournage de manière bénévole et en dehors de leurs heures de travail, les soirs de semaine et les week-ends.

 

 

Sortie prévue fin août

La sortie du film est prévue pour la fin août. «Il sera diffusé en avant-première au cinéma du Bourg de Sierre. Ensuite, nous l’utiliserons essentiellement pour de la promotion sur internet et les réseaux sociaux», ajoute Lucien Cottier.

Il précise que la mise sur pied de ce projet a été rendue possible grâce au soutien financier de l’Association des corps de sapeurs-pompiers du Valais romand des CSI de Crans-Montana et Anniviers.