Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés 6

Une première appelée à se reproduire

02 déc. 2016, 00:06
Sierre le, 30 nov.2016 : A l‿initiative du preÌ?sident du Grand Conseil Edmond Perruchoud, les preÌ?sidents des partis politiques, les membres de la preÌ?sidence du Grand Conseil et les chefs de groupes parlementaires rencontreront ce soir, à Sierre, le Conseil d‿Etat lors des Entretiens du ChaÌ¿teau Mercier. De gauche a droite: Edmond Perruchoud, Maurice Tornay, Prof.Riesen, Esther Waeber-KAlbermatten, Willhelm Schnyder et Diego Clausen.©Sacha Bittel/Le Nouvelliste

Le président du Grand Conseil Edmond Perruchoud a inventé Les entretiens du château Mercier, inspirés de la rencontre traditionnelle entre le Conseil fédéral et les présidents de partis nationaux. Mercredi soir, à Sierre, trois conseillers d’Etat – Melly et Cina étaient excusés –, les présidents des partis valaisans et la plupart des chefs de groupe parlementaire ont passé deux heures et demie à débattre de cohésion cantonale et de fédéralisme. «Le professeur Grisel nous a entretenus du rapport entre la Confédération et les cantons, et l’ancien conseiller d’Etat Willy Schnyder a apporté sa vision du rapport actuel entre le Haut et le Bas-Valais», explique Edmond Perruchoud qui a tenu à ce que cette première rencontre soit tenue à huis clos «pour que chacun puisse s’exprimer librement et pas en fonction de la presse».

Concernant la cohésion cantonale, Willy Schnyder a estimé qu’une amélioration passait obligatoirement par un obstacle...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias