Sierre: des étudiantes s’engagent pour les droits humains

Par le biais de photographies et de témoignages, cinq étudiantes veulent sensibiliser aux discriminations.

04 mai 2021, 12:00
Cette photo n'a pas besoin de mots.

«Je me suis fait harceler à l’école mais aussi sur les réseaux. On m’a craché au visage parce que j’étais grosse.» Ce témoignage est l’un de ceux qui ont été réunis par des élèves de l’ECCG de Sierre. D’autres sont tout aussi douloureux.

Cinq futures travailleuses sociales ont voulu se pencher aussi sur des formes de discrimination comme l’homophobie, le sexisme. Après plusieurs semaines de réflexions dans le cadre de leur cours de projet social de dernière année, elles ont décidé de faire entendre leur voix par le biais d’une exposition de photographies.

Les participantes ont choisi avec soin leurs messages. © DR

«L’amour plus fort que la haine» ou «La différence est une force» sont quelques-unes des phrases sélectionnées pour cet accrochage. «Nous avons décidé d’écrire sur des pancartes en carton afin d’avoir un fil rouge et pour donner un style «manifestation». Amélie Grange, l’une des étudiantes, explique encore que quelques commentaires positifs ont déjà été formulés à propos leur démarche.

A découvrir sur le site

Les 25 photos peuvent être observées par leurs pairs dans l’établissement de formation jusqu’au 14 mai. Malheureusement, le public n’a pas accès aux locaux en raison du Covid-19. C’est pour cette raison qu’une présentation en ligne sur un site spécialement créé a été prévue jusqu’en juin 2022. En sus, des moyens d’aide ont été listés.

Des fonds pour Amnesty International

Les conceptrices ont pu compter sur le soutien d’Amnesty International. Elles ont également voulu apporter une contribution financière en organisation une récolte de fonds en faveur de l’organisation non gouvernementale qui milite en faveur d’un monde où les droits fondamentaux de tous sont respectés. 

En savoir plus: galerie photos

A lire aussi: Intégration: onze portraits de familles étrangères pour raconter leur histoire