Sierre: des dessins d'écoliers illuminent l'Hôtel de Ville

A Sierre, des dessins d'écoliers illuminent l'Hôtel de Ville. Un calendrier de l'Avent insolite!
06 août 2015, 15:15
Jusqu'au 6 janvier, les dessins des écoliers sierrois vont illuminer la façade de l'Hôtel de Ville.

Le calendrier de l’Avent et la ville de Sierre, c’est une belle histoire d’amour qui dure depuis une décennie.

Jusqu’à cette année, les dessins des écoliers des classes sierroises étaient placardés aux fenêtres de l’Hôtel de Ville et rétroéclairés par de gros projecteurs. Le promeneur qui faisait halte devant la façade avait l’impression de contempler une série de vitraux. Mais ce système était très gourmand en énergie: il ne fallait pas moins de 15 projecteurs de 400 watts pour éclairer l’ensemble. On peut aussi imaginer la chaleur que dégageaient ces lampes dans les couloirs de l’hôtel de Ville et l’enchevrêtement de fils électriques qui jonchaient le sol de l’immeuble.

Cette année, la direction des écoles a décidé d’innover en apportant une touche moderne à cette installation de Noël. «Pour cette période de l’Avent, nous nous sommes dis que nous allions garder le principe du calendrier mais en tentant, à notre échelle, un autre pari. Celui de projeter les dessins sur la façade de l’Hôtel de Ville. Nous avons demandé aux classes de réaliser leurs dessins sur un format paysage en privilégiant les couleurs vives. Puis, nous avons numérisés les dessins pour les intégrer dans un montage powerpoint qui, lui, contiendra aussi des messages liés aux événements de fin d’année (St-Nicolas, Ascension, Noël, etc)», relève Jacques Zufferey, directeur des écoles.

Les six fenêtres de la façade ont été «blanchies» pour faire un écran de projection. Il a fallu ensuite installer un videoprojecteur sur le toit de la bâtisse à quelques 15 mètres de la paroi. Et pour protéger le beamer des assauts du froid, Jacques Zufferey a confectionné un caisson isolé avec un petit chauffage d’appoint pour protéger l’appareil lorsqu’il n’est pas en fonction et une ventilation pour évacuer la chaleur dégagée par le beamer lorsqu’il est en marche. Astucieux et bien pensé.

Et samedi passé à 17 heures, les premiers dessins des élèves de la classe de 1ère et 2e enfantine de Valérie Magliocco Savary, ont illuminé la façade de l’Hôtel de Ville. «Les trente classes qui ont participé à ce travail savent quel soir  leurs dessins sont projetés. Ainsi, par groupe ou en famille, ils ont tout loisir de venir contempler leur chef-d’œuvre». Cette animation se déroulera jusqu’au 6 janvier.