1 semaine, 1 ville à Sierre: d'où la Plaine Bellevue tire-t-elle son nom?

Dans le cadre de notre dossier 1 semaine, 1 ville dédié à Sierre, retrouvez tous les jours une anecdote en lien avec la Cité du Soleil. Ce lundi, on vous parle des prémisses de la Plainte Bellevue.
10 déc. 2021, 17:48
/ Màj. le 13 déc. 2021 à 12:30
La Plaine Bellevue de Sierre en 1950.
 


Cet article est publié dans le cadre de notre dossier «1 semaine, 1 ville» dédié à Sierre.

Retrouvez tous les grands projets, les chiffres-clés, les portraits et les micros-trottoirs.

D'où la Plaine Bellevue tire-t-elle son nom?

Cette immense place située au sud de l’Hôtel de Ville tire justement son nom… de l’Hôtel de Ville! Ou plus précisément de l’ancien nom de cet édifice, qui a connu plusieurs vies avant d’accueillir le siège de l’administration communale. Bâti en 1658, le «Château de la Cour» servait tout d’abord de résidence privée à Jean-François de Courten, qui était notamment capitaine de la garde du Roi de France. 

En 1896, l’Anniviard Michel Zufferey, antiquaire à Londres, rachète la bâtisse puis en fait un établissement digne d’un palace: le Grand-Hôtel Bellevue. Dans ses environs immédiats, la plaine est exploitée comme ferme agricole par la famille Schöni de Sierre. 


Cette image de la Plaine Bellevue a été prise entre 1900 et 1920. Otto Schelling, Médiathèque Valais –Martigny


«Offrant une magnifique vue sur le Bourg de Sierre et la Noble Contrée, la plaine était un lieu de délassement pour les hôtes du Grand-Hôtel Bellevue, dont elle finit par prendre le nom», explique Louis-Fred Tonossi, Sierrois d’origine qui met régulièrement sur pied des visites guidées de la ville. 

«Lieu de repos et de promenade, cette immense surface fourmillait également de produits de la ferme parfaitement bios. Grâce au bisse qui la traversait, il était même possible d’y pratiquer la pêche à l’écrevisse.» 

par Florent Bagnoud