Réservé aux abonnés

«Plus de stabilité»

Jean-Daniel Epiney revient sur l'élimination en quart de finale des play-offs. Il se projette surtout dans l'avenir.

24 févr. 2009, 05:59

Le rideau est tombé. Incontestablement, les dirigeants n'avaient pas bâti une équipe pour s'arrêter en quart de finale. Sportivement, il s'agit donc d'un échec. Sur le papier, l'équipe valait probablement mieux que son sixième rang au terme de la phase préliminaire. Le changement d'entraîneur aurait aussi dû déboucher sur un autre scenario en play-offs.

Sur le banc, il doit également dresser un constat d'échec. Lui qui avait misé sur le long terme avec Bruno Aegerter est toujours à la recherche...