Onésia Rithner, l'art d'avancer sans jamais rien forcer

La Montheysanne Onésia Rithner allie talent et fraîcheur et garde la tête sur les épaules.

23 juil. 2012, 07:00
Onesia Rithner

"Si tu es bien dans ta peau et content de ta vie, le succès c'est la cerise sur le gâteau..." Lorsqu'on se penche sur le joli parcours de la chanteuse montheysanne Onésia Rithner, le sentiment qui se dégage est celui d'une grande fluidité. A 25 ans, elle est déjà titulaire d'un bachelor d'ingénieur du son obtenu à Londres, a sorti il y a un peu plus d'une année un premier album très remarqué ("D'accords"), a séduit les programmateurs radio et se produit avec une belle régularité sur les scènes suisses.

Mais même si elle semble depuis ses débuts portée par les courants ascendants, Onésia ne se laisse pas griser. "Je ne veux pas dépendre totalement de la musique. En vivre est extrêmement difficile. J'aimerais avoir d'autres cordes à mon arc..." C'est ainsi qu'elle a repris cette année des études de lettres. "Je voulais voir s'il était possible pour moi de concilier la musique et les études. Ça s'est bien passé jusqu'ici, je suis contente."

C'est que malgré son jeune âge, Onésia Rithner a déjà une longue expérience du monde de la musique et de ses méandres. Elle sait que les sirènes du métier sont séductrices, et qu'elles peuvent facilement vous laisser échoué sur la berge du rêve. "A 16 ans, j'ai signé un contrat avec Universal. Je devais partir au Canada pour collaborer avec Rick Allison (musicien, arrangeur et producteur à succès). Mais au dernier moment, ça ne s'est pas fait", raconte-t-elle. "Du coup, je suis restée sur une voie de garage chez Universal pendant quelques années."

Depuis cette désillusion assez durement vécue à l'âge de tous les possibles, Onésia préfère envisager la musique sereinement, ne pas tirer de plans sur la comète. "Toutes ces petites choses qui ne marchent pas, ça pourrait être très négatif. J'aime mieux garder le positif des expériences." Comme lorsque le film indien promis à un beau succès à Bollywood, pour lequel elle a joué son propre rôle, voit sa sortie devenir incertaine. "Je me suis bien amusée sur le tournage et j'ai fait de belles rencontres", sourit-elle doucement.

Pour l'heure, la pétillante chanteuse savoure le chaleureux accueil reçu par ce premier disque étonnant de maturité, qu'elle a enregistré, pensé et produit elle-même. "Les réactions des gens m'ont fait très plaisir. J'ai senti ces retours sincères. Ça m'a touchée." "D'accords"... Un titre qui parle de longueur d'onde. L'album, lui, par sa fraîcheur et sa sincérité est entré en résonance avec nombre d'auditeurs.

Pour autant, Onésia Rithner n'envisage pas de lui donner un successeur dans l'immédiat. "J'ai envie d'essayer autre chose, peut-être y aller titre par titre, avec à chaque fois une vidéo pour agrémenter la chanson." Vidéos qu'elle réalisera elle-même encore une fois. Pour le plaisir intuitif de la découverte, pour dompter un nouveau matériau et exprimer ce qu'elle a en elle. Un talent honnête et pur.

En concert le 27 juillet à Brigue et le 17 août à Sierre.

 

 

Retrouvez ci-dessous  la chronique de Valérie Ogier sur Option Musique:

Onésia Rithner. [Alexandre Chatton - RTS]