Bourrasques rap, rock et électro sur Venthône

Le Bourask Festival a lieu ce vendredi 27 et samedi 28 janvier et offre une programmation d'une grande actualité.

26 janv. 2017, 16:05
Le jeune prodige breton Jérôme Fagnet, alias Broken Back, tête d’affiche du festival de Venthône.

C’est un joli coup réussi par le Bourask Festival de Venthône pour sa septième édition. Broken Back... Le nom de ce «one man band», projet du jeune breton Jérôme Fagnet oscillant entre guitare folk et beats électro, est sur toutes les lèvres en ce moment. Légère dans sa forme, la musique du prodige est plus dense qu’il n’y paraît à la première écoute. Et s’il a bercé de ses tubes («Halcyon Birds» ou «Happiest Manon Earth») les douces soirées d’été, il faut savoir que l’homme doit l’accès de créativité de ce premier album à un accident, une mauvaise chute, qui l’a cloué au lit durant six mois. Un repos forcé, la mise entre parenthèses de ses débuts en tant que jeune entrepreneur doué, mais surtout le point de départ d’un parcours artistique qui commence bien. Broken Back sera sur scène samedi soir en tête d’affiche, mais il n’est deloin pas le seul nom de l’affiche à valoir le déplacement.

 

 

Vendredi hip hop
Ce vendredi soir, la teinte sera hip hop. Au programme, quelques fers de lance du rap indépendant hexagonal avec l’excellent Demi Portion, qui vient de sortir sa nouvelle petite bombe «2 chez moi». Egalement Bastard Prod, Pethrol et le sierrois Kel’s qui a sorti en 2016 son premier album «36 mois d’hiver». 

 

 

Samedi électro, rock, folk
La tonalité reste très actuelle samedi, même si le retour aux affaires de Manau rappellera de bons souvenirs aux quarantenaires. Entre la fusion rock et rap des fribourgeois Fensta, l’électro-folk de Broken Back et l’électro onirique du suisse Nicolas Haelg, il y aura de quoi «shaker» son «booty».