Trois bonnes raisons de vivre un week-end "enchanté" avec les chorales du Bas-Valais à Muraz

1500 enfants et adultes donneront de la voix ce week-end lors de la 51e Fête de chant du Bas-Valais à Muraz. Ces trois jours de réjouissances permettront de célébrer l’art choral dans un cadre convivial favorisant les rencontres.

29 avr. 2019, 16:30
Les enfants (ici lors de la Fête cantonale à Conthey en 2018) seront bien présents à Muraz. Le choeur d'ensemble en réunira 500 samedi.

Après les fanfares l’an dernier, le village de Muraz s’apprête à célébrer l’art choral ce week-end, en accueillant la Fête de chant du Bas-Valais. Président du comité d’organisation, Yannick Buttet nous donne trois bonnes raisons de participer à cette 51e édition placée sous le thème «Enchanté».

1. Une soirée populaire pour donner le ton

Organisatrice, la chorale de Muraz a souhaité faire de la soirée d’ouverture vendredi une fête populaire, à l’enseigne de «La Suisse enchantée».

A 19 h 30, 300 enfants des écoles donneront ainsi un spectacle musical spécialement créé pour l’occasion, avec un répertoire surprise. «Ils ont énormément travaillé durant l’année scolaire, sous la direction de Laurence Lattion», relève Yannick Buttet. «Très engagée dans le monde du chant et perfectionniste, elle a soigné les détails.»

Les petits seront encore à la fête après cette production puisqu’ils pourront s’éclater lors du bal des enfants. Le trio Yodelweiss se chargera de donner le rythme dès 21 heures.

Pour combiner les plaisirs sous la halle des fêtes, les spectateurs auront tout loisir de déguster une bonne fondue (sur réservation). «Il y aura évidemment des grillades pour ceux qui n’aiment pas ce plat», précise le président du CO, qui estime que «cette soirée aux accents folkloriques ou suisses s’annonce comme un moment fort pour le commun des mortels, pour tous ceux qui ne font pas forcément partie du milieu du chant.»

Comme les deux autres soirs, un bal prolongera les réjouissances.

 

Les sites sont concentrés pour permettre aux gens de se retrouver et faciliter les rencontres. Nous voulons soigner la convivialité.
Yannick Buttet, président du comité d’organisation

2. Rencontre et partage en haut de l’affiche

Le secteur de la Charmaie se transformera en «vraie place de fête» durant trois jours. Les passages devant jury se feront à l’église et les podiums pour les aubades seront installés dans un périmètre restreint à proximité de la cantine.

«Les sites sont concentrés pour permettre aux gens de se retrouver, faciliter les rencontres ainsi que l’accès aux personnes à mobilité réduite. Nous voulons soigner la convivialité et le partage.» En même temps ce regroupement donnera à l’événement une dimension intergénérationnelle puisque les pensionnaires de l’EMS voisin pourront participer.» Autre avantage, l’endroit s’annonce sécurisé pour les enfants, qui n’auront pas de route à traverser.

3. 1500 adultes et enfants au service de l’art choral

Trente-quatre chœurs d’adultes et douze chœurs d’enfants, soit au total près de 1500 chanteurs, donneront de la voix samedi et dimanche. C’est dire que les amateurs d’art choral devraient se régaler.

«Le concert final des enfants, qui réunira près de 500 choristes samedi après-midi, a toujours une tonalité particulière», assure Yannick Buttet. «Il attire beaucoup de monde et constitue un autre temps fort du week-end.»

 

En savoir plus: Programme détaillé et réservations pour la soirée fondue

Les chanteurs du Valais central ont fait la fête tout le week-end à Miège