Les députés vont aussi devoir économiser

Le Grand Conseil valaisan va s'appliquer à lui-même les mesures d'économies qu'il va devoir analyser, en commençant par réduire les indemnités que touchent les députés.

29 juin 2016, 09:56
Le Grand Conseil a consacré une heure et demie à son débat d'entrée en matière sur les comptes 2015 de l'Etat du Valais.

Les députés vont s’attaquer à un deuxième projet d’économies (ETS2). Un catalogue de mesures qui les concernent eux aussi. Le Grand Conseil va devoir économiser 365 000 francs, soit mille francs par jour, apprend-on à la lecture de la dernière Newsletter du Parlement diffusée mercredi matin. Une série de mesures a été adoptée par le Bureau du Grand Conseil.

La première économie concerne les indemnités touchées par les députés lorsqu’ils siègent. La demi-journée de session ne leur rapportera plus que 190 francs au lieu de 200.  L’indemnité que les parlementaires perçoivent pour leurs frais informatiques passe de 600 à 400 francs par année. Les députés ne bénéficieront plus d’un abonnement gratuit au Bulletin officiel.

Le président du Grand Conseil voit son enveloppe personnelle réduite de 10%, ce qui représente une réduction de 3000 francs par an.

Quelques mesures anecdotiques seront prises. Elles ont une valeur symbolique. Ainsi, la salle du Grand Conseil ne sera plus fleurie.

Les contacts extérieurs du Parlement vont aussi être affectés. La chaîne de télévision régionale Canal 9, qui retransmets en direct les débats, va voir sa contribution réduite, tout comme le Parlement des jeunes.