Réservé aux abonnés

Les chèvres croisent le fer

La Fête de la chèvre a offert un beau spectacle au public, tout en le sensibilisant aux races protégées.

28 mai 2017, 23:55
/ Màj. le 29 mai 2017 à 00:01
Dans l%u2019arène, cinquante chèvres se sont affrontées à coups de cornes. Comme les vaches d%u2019Hérens, la lutte sert à établir une hiérarchie dans le troupeau.

«Allez! Allez Syrah, laisse-toi pas faire! Bats-toi!» Autour de l’arène, un propriétaire encourage sa chèvre mélangée à six autres congénères pour établir une hiérarchie. Moins connus que les combats de vaches d’Hérens, les affrontements de chèvres sont tout aussi naturels et nécessaires. «J’ai un troupeau de quarante cols noirs et chaque été, quand je les monte aux Mayens de My, une reine se démarque et mène le groupe», explique Benoît Huser en regardant sa bête se défendre.

Un événement unique en Valais

Batailles furtives ou duels acharnés encadrés par des rabatteurs, les mélanges organis...