Le Valais à la pointe de l'interaction entre internet et objets

L'Institut Icare à Sierre (VS) a fait de l'interaction entre internet et les objets sa spécialité.

27 janv. 2012, 12:31
techno2

Seul dans ce créneau en Suisse romande, il travaille aussi bien avec des partenaires locaux qu'internationaux. Vendredi, il a soufflé ses 20 bougies.

Icare rend possible l'interaction entre l'internet et les objets de tous les jours. Par exemple, en scannant avec un "smartphone" le code d'un produit présenté dans un prospectus, son détenteur pourra accéder au descriptif du produit, à des informations techniques, à des visuels ou encore aux tarifs.

Icare travaille pour des partenaires valaisans, comme l'entreprise SECU4, active dans la protection électronique de biens, personnes et animaux, mais aussi pour des groupes suisses et internationaux tels que les CFF, Carrefour ou L'Oréal. Il gère un budget annuel d'environ 1,3 million de francs.

Créé à l'initiative de l'école informatique de Sierre dans le but de proposer des emplois aux futurs diplômés, l'Institut Icare fait aujourd'hui partie de tout un tissu dédié aux technologies de l'information, a expliqué Laurent Sciboz, directeur de l'Institut.

Le site Technoark, "premier pôle de suisse dédié aux technologies de l'information", regroupe en effet non seulement Icare mais aussi un incubateur d'entreprises et l'Institut de recherche de la HES-SO. "Nous employons une quinzaine de collaborateurs mais travaillons en partenariat avec une centaine de chercheurs", relève Laurent Sciboz.