Le Ministère public n'a pas autorisé la diffusion de la vidéo

Le premier procureur Olivier Elsig affirme mercredi qu'il n'a jamais autorisé la diffusion de la vidéo de l'accident de car de Sierre.

31 janv. 2013, 07:00
144578530.hr

Le visionnage devant les médias et la diffusion d'une partie de l'enregistrement vidéo de l'accident de car à Sierre ont été effectués sans autorisation préalable du ministère public valaisan. Il s'agit "d'une initiative personnelle dont la responsabilité incombe à l'auteur", écrit l'institution.

"Il n'a jamais été décidé ni même envisagé de diffuser cet enregistrement", assure le Ministère public cantonal mercredi dans un communiqué signé par le premier procureur Olivier Elsig.

Une information qui semble contradictoire par rapport aux propos publiés sur le site internet de "La Tribune de Genève". Olivier Elsig a notamment déclaré: «J’avais donné une autorisation de principe pour l’émission Temps Présent programmée en mars. Mais avec un droit de regard sur le résultat final. Et surtout avec la pensée que la vidéo de 15 minutes ne serait pas diffusée en entier et que, tout au plus, on verrait une voiture de police ou une ambulance arriver sur les lieux de l’accident.»

Contacté par nos soins, le chef de l'information et prévention de la police valaisanne Jean-Marie Bornet n'a pas pu donner sa version des faits. La cheffe du Département Esther Waeber-Kalbermatten lui a interdit de communiquer avec la presse sur cette affaire.