Réservé aux abonnés

Il n'y aura pas de suite à la plainte pénale

23 oct. 2013, 00:01

La dénonciation pénale déposée par l'association Groupe Loup Suisse à l'encontre du président du Conseil d'Etat Maurice Tornay n'aura pas de suite. Le Ministère public a annoncé hier avoir délivré le 16 octobre une ordonnance de non-entrée en matière.

Le Groupe Loup Suisse avait déposé une plainte pénale à l'encontre de Maurice Tornay pour des paroles retransmises par la télévision locale Canal 9. A propos du loup, le conseiller d'Etat avait dit, en riant, "voir, tirer, enterrer, se taire" .

Le Ministère public estime que ces propos ne relèvent pas d'une instigation à commettre une infracti...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois