Réservé aux abonnés

Une légende va disparaître. La suite n'est pas définie...

La Villa Notre-Dame a fermé en octobre 2011. Son propriétaire met à l'enquête une demande de démolition.

22 janv. 2014, 00:01
data_art_2076995.jpg

Début janvier, la société Pro lival SA, c/o Consultec Fiduciaire SA à Sierre, a fait une demande de démolition de la Villa Notre-Dame à Randogne / Crans-Mon tana.

Il s'agit de raser un beau bâtiment couleur crème, ancienne pension de famille qui avait appartenu aux missionnaires du Saint-Esprit. Ils l'ont vendue à l'automne 2011.

Que va-t-on mettre à la place? Pour le moment, les plans sont flous. On parle par exemple du groupe hôtelier Boas. A l'époque de la vente, le groupe acquéreur de privés belges avait dans l'idée de transformer Notre-Dame en EMS.

L'édifice n'était plus aux normes

L'...