William Besse: "Cette victoire montre que la réorganisation de Ski Valais a porté ses fruits"

Patrice Morisod analyse la performance de Ramon Zenhäusern et de Daniel Yule qui ont porté l'équipe de Suisse vers l'or lors de l'épreuve par équipes samedi. Et William Besse relève la portée de cet victoire dans ce premier Team event olympique.
24 févr. 2018, 17:12
/ Màj. le 24 févr. 2018 à 18:05
Luca Aerni, Daniel Yule, Wendy Holdener, Denise Feierabend et Ramon Zenhaeusern ont brillamment conquis l'or du Team Event.

William Besse: "Symboliquement, cette victoire de l'équipe suisse est forte"

Il ne s'est pas levé au milieu de la nuit pour assister à ce premier Team event olympique. Mais William Besse a accueilli cette nouvelle de la victoire de l'équipe suisse avec la banane. Pour l'ancien champion de ski bagnard, cette médaille a "une forte portée symoblique, parce qu'elle montre que les jeunes de Swiss Ski ne sont pas largués par rapport à ceux des autres nations."

Des jeunes dont la moitié était valaisanne avec Ramon Zenhaüsern et Daniel Yule - sans compter Luca Aerni, remplaçant de luxe. Une belle présence des skieurs "13 étoiles" qui pour William Besse "montre que la réorganisation de Ski Valais a porté ses fruits."

Si pour "Wills" la moisson des Helvètes en ski alpin "reflète bien la saison", le Bagnard se montre tout de même un peu déçu pour les techniciens valaisans, Justin Murisier, Luca Aerni et Daniel Yule. "Au vu de leur saison, ils aurait mérité de rentrer avec une médaille individuelle..."

>> A lire aussi: La nuit a été courte pour les parents de Daniel Yule

Patrice Morisod: "Ramon Zenhäusern et Daniel Yule ont été impressionnants"

Rentré jeudi de Corée du Sud, c’est devant sa télévision que Patrice Morisod a vibré pour l’équipe de Suisse, médaillée d’or lors du Team Event. L’ancien entraîneur des descendeurs suisses et français a été impressionné par Ramon Zenhäusern qui, du haut de ses deux mètres, a porté sa formation à bout de bras. «Il était inarrêtable. Il a fait preuve de volonté et de puissance que personne ne pouvait égaler», applaudit notre consultant qui explique que le parallèle est une discipline «taillée» pour le Haut-Valaisan. «Il peut faire parler sa technique et son grand gabarit.» D’ailleurs, le Viégeois a remporté avec brio ses quatre manches de la journée.

 

Dans l’aspiration de Ramon Zenhäusern, Daniel Yule a pleinement tenu son rang en gagnant ses duels tant en demi-finale qu’en finale contre le Français Pinturault et l’Autrichien Schwarz pour offrir la victoire aux siens. «Lorsqu’on peut compter sur un spécialiste comme Ramon, cela permet de tirer toute l’équipe en avant. Daniel a skié sur les traces de Ramon», poursuit Patrice Morisod pour lequel les skieurs suisses forment «une véritable équipe homogène». «Si Luca Aerni (ndlr: le skieur de Crans-Montana était le remplaçant de luxe) avait pris part à la compétition, le résultat aurait été le même.»

>> A lire aussi: La Suisse est championne olympique de l'épreuve par équipes

par Johan Tachet,Patrice Genet