Valais: le Samedi des bibliothèques se réinvente avec une formule à l’emporter

Pandémie oblige, le rendez-vous annuel des bibliothèques de lecture publique de cinq cantons romands se réinvente pour sa dixième édition le 13 mars. En Valais, une vingtaine d’entre elles a imaginé des animations différentes, compatibles avec les consignes sanitaires.

07 mars 2021, 17:00
En lien avec le thème de cette dixième édition, la bibliothèque de Crans-Montana a notamment inventé le mange-trouille.

Le take-away n’est pas réservé à la nourriture. Pour son dixième tome ce 13 mars, le Samedi des bibliothèques a aussi opté pour une formule à l’emporter.

«Après l’annulation de l’édition 2020 en raison du confinement, nous avons décidé de maintenir celle de cette année, afin de conserver le lien entre nos institutions dans un contexte culturel bien mis à mal et pour permettre aux usagers de les (re)découvrir», note la présidente de BiblioValais Stéphanie Bonvin. «Mais la formule se transforme afin de respecter les règles en vigueur.»

En Valais, une vingtaine de bibliothèques ont décidé de s’associer à cette manifestation revisitée. «Elles ouvriront leurs portes et proposeront par exemple des kits à fabriquer, ou des marque-pages ou d’autres choses à emmener chez soi. D’autres prévoient des concours à distance ou des sacs surprises à emprunter.»

Autour du thème «Même pas peur» 

Le tout sera articulé autour du thème «Même pas peur!», déjà retenu en 2020 mais qui n’avait pas pu être exploré. Stéphanie Bonvin illustre en évoquant la bibliothèque de Crans-Montana, dont elle est responsable: «Les intéressés pourront s’inscrire au concours du plus beau dessin monstrueux, nourrir le mange-trouille avec leur plus grande frousse ou plonger la main dans le distributeur d’histoires qui font peur.»

Autre exemple, jusqu’au 20 mars, la médiathèque de Monthey invite les photographes amateurs à laisser libre cours à leur imagination autour du thème «Qui fera le plus peur aux bibliothécaires?», en usant de déguisements, mises en scène, maquillages ou d’horribles grimaces.

A Brigue, la bibliothèque proposera des contes effrayants sur Facebook et celle de Salvan des ateliers lecture.

Celle de Savièse collabore avec les Cabotins pour enregistrer des extraits de livres de circonstance, notamment «La première vague» de la cellule enquête Tamedia, «Le mammouth et le virus», d’Eugène et «Le dico Rona» de Frédéric Lagger. Les curieux pourront découvrir chez eux ces vidéos disponibles sur le site des Cabotins et de la bibliothèque.

 

Infos pratiques

Liste des participants sur le site de BiblioValais. D’autres infos directement auprès des bibliothèques.

 

A lire aussi : La bibliothèque de Verbier ouverte le dimanche