Réservé aux abonnés

Un second tir de loup autorisé

Déjà recherchés dans le val d'Anniviers, les prédateurs - au nombre de trois - seront aussi chassés dans le Haut-Valais. Ecologistes critiques.
08 sept. 2015, 17:03
data_art_3354502.jpg

Après l'autorisation à la mi-août de tir d'un loup qui a tué 40 moutons cet été sur les alpages du vallon de Réchy et du val d'Anniviers, le canton a donné hier son feu vert à l'abattage d'un second loup qui a tué 44 moutons entre le 25 juin et le 25 août sur les alpages du Turtmanntal et de la Augstbordregion, dans le Haut-Valais. "L'autorisation de tir s'appuie sur la loi et l'ordonnance fédérale sur la chasse" , indique l'Etat du Valais. Cette autorisation de tir est valable pendant 60 jours et pour autant qu'il y ait encore des moutons sur les alpages concernés.

Le WWF Suisse et Pro Natur...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois